5 résultats affichés

L'histoire de Blancpain commence en 1735, lorsqu'elle a été fondée par Jehan Jacques Blancpain. En fait, elle est reconnue comme la plus ancienne entreprise horlogère enregistrée. Blancpain a survécu aux guerres napoléoniennes, à la Grande Dépression et à la Seconde Guerre mondiale.
Blancpain est fier de ses mouvements mécaniques traditionnels et de sa forme pure d'horlogerie. Même dans les années 1970, lorsque les montres à quartz sont devenues populaires au sein de la communauté horlogère, Blancpain est restée fidèle à elle-même, adoptant même le slogan "Blancpain n'a jamais fabriqué de montre à quartz et ne le fera jamais." La marque avait sans aucun doute contribué à raviver la popularité de l'horlogerie mécanique traditionnelle.
En 1926, Blancpain s'est associé à John Harwood, l'horloger britannique qui a créé la toute première montre automatique. Seulement quatre ans plus tard, la marque a ajouté un mécanisme modifié à un boîtier de plus petite taille, créant ainsi la montre automatique pour dames. La montre, de forme rectangulaire, a été baptisée Rolls en référence à Rolls Royce.
Blancpain a lancé la Fifty Fathoms en 1953, la première montre de plongée moderne au monde, étanche à 200 mètres. Elle a ensuite été adoptée par la marine américaine et est devenue la référence parmi les plongeurs professionnels. Aujourd'hui, la Fifty Fathoms est une montre de plongée emblématique dont l'héritage n'est égalé que par l'Omega Seamaster et la Rolex Submariner.
Alors que la Fifty Fathoms est la collection de montres de plongée la plus robuste de Blancpain, la Villeret est plus classique et met l'accent sur l'esthétique et les complications traditionnelles. La collection comprend tout, des simples modèles à trois aiguilles aux tourbillons et aux squelettes.

Montres remarquables

Blancpain est célèbre pour avoir créé l'une des montres-bracelets les plus compliquées jamais fabriquées, la 1735 Grande Complication. Seules trente pièces de ce modèle ont été produites. Il comporte une répétition minutes, un tourbillon, un calendrier perpétuel, un indicateur de phase de lune et un chronographe à rattrapante. Il est si compliqué qu'il faut une année entière à un maître horloger pour en fabriquer une seule pièce.
En 1956, la Ladybird de Blancpain a fait ses débuts en tant que plus petite montre mécanique ronde, conçue pour les femmes, avec un diamètre de boîtier de 11,85 mm seulement. Elle a connu un succès immédiat dans le monde entier. Pour créer un mouvement aussi petit tout en conservant sa robustesse, Blancpain a procédé à deux innovations clés. La première a été l'ajout d'une cinquième roue au train d'engrenages, permettant de mieux contrôler la force arrivant à l'échappement. La seconde a été l'ajout d'une protection antichoc pour le balancier, qui était généralement omise sur les mouvements de taille similaire.

Histoire des réalisations

En 1815, Frédéric-Louis Blancplain, l'arrière-petit-fils du fondateur Jehan-Jacques, entreprend d'industrialiser et de moderniser les méthodes de production de l'entreprise. Grâce à l'utilisation de machines plus complexes, Blancpain passe du statut de petit atelier à celui d'entreprise capable de produire des montres à grande échelle, tout en maintenant l'accent sur la qualité.
Frédéric-Louis a créé des mouvements ultra plats en remplaçant le mécanisme de la couronne par un échappement à cylindre. Cette conception de mouvement est toujours d'actualité dans le monde de l'horlogerie. Blancpain fabrique toujours des pièces à la Vallée de Joux, où l'horlogerie suisse a vu le jour.
Plus récemment, Blancpain a investi dans les efforts de conservation de l'environnement et les a soutenus, en participant au financement d'excursions scientifiques et en parrainant le Sommet mondial des océans depuis 2012. Afin de contribuer à la sensibilisation aux problèmes sous-marins, Blancpain a lancé en 2008 un livre annuel de photographies sous-marines Fifty Fathoms.

Proposition de valeur

Blancpain fabrique des montres mécaniques suisses fidèles à leurs origines historiques. En activité depuis près de trois siècles, la marque s'est constamment réinventée pour résister à l'épreuve du temps. Depuis 1992, Blancpain fait partie du groupe Swatch, assurant ainsi la survie de la marque pour les générations futures.
.